Les récipiendaires du Sud font partie des 178 Kiwis dont la contribution a été reconnue lors des honneurs d’anniversaire de la Reine d’aujourd’hui.

CNZM
George Ngaei
Invercargill
Pour les services à la santé et à la communauté du Pacifique

George Ngaei dit que la partie la plus gratifiante de son travail est d’être dans la position privilégiée d’avoir un impact sur la vie des gens.

Il a pu atteindre cet objectif à la fois dans sa patrie, les îles Cook, et en Nouvelle-Zélande, où il a grandi.

Son père était également médecin et, dès son jeune âge, M. Ngaei avait toujours voulu suivre ses traces.

Ce n’est qu’après avoir commencé une carrière dans l’agriculture qu’il a changé de cap pour suivre une voie menant à la médecine.

« J’ai traire des vaches, j’ai fait toutes ces choses pendant près de deux ans jusqu’à ce qu’elles me permettent d’étudier des sujets liés à ce que je voulais vraiment. »

Au cours de sa carrière, M. Ngaei avait participé à l’amélioration de la santé des Maoris et du Pacifique en tant que chirurgien général en exercice à Invercargill.

Il s’est également rendu à Rarotonga chaque année pour apporter son expertise sur les questions médicales à ceux qui y vivent.

« Peu importe où je vais [there], quelqu’un demandera des conseils « , a-t-il dit en riant.

Parmi ses réalisations, M. Ngaei est également président du South Island Pacific Providers Collective depuis 2014 et membre du comité de la Cook Islands Health Network Association basée à Auckland.

En 2002, il a créé un service de soins infirmiers spécialisés dans les îles du Pacifique et préside le Pacific Island Advisory and Cultural Trust (PIACT) depuis 2007.

Il était également représentant du Royal Australasian College of Surgeons (RACS) à la Southland Medical Foundation.

« Honnêtement, je n’ai jamais pensé que je serais autre chose dans ma carrière. La médecine est une vocation et je me sens honoré. »

ONZM

Anthony Bruce (Tony) Lepper
Alexandra
Pour les services à l’administration sportive et au gouvernement local

Le sport a toujours été l’amour de Tony Lepper, même s’il admet volontiers qu’il n’a jamais été très bon dans ce domaine.

Toute compétence dont il manquait, il a plus que compensé dans l’administration – quelque chose pour lequel il est honoré d’être reconnu.

Il a dit qu’il était assis sur l’actualité depuis deux mois mais qu’il était « assez excité ».

« C’est une reconnaissance pour les gens qui travaillent dans les coulisses. »

Ayant exercé deux mandats en tant que maire de Central Otago depuis 2010, il est aussi à l’aise dans l’administration locale que dans l’administration de sports dans plusieurs disciplines.

Ancien président de Sport Otago de 2006 à 2013, son pedigree est long.

En tant que président du comité directeur de Sport Central, il a aidé à établir les prix annuels Central Otago Sport.

Nommé chez Bowls New Zealand en 2015, il en est le président depuis 2017.

Il a été membre du comité du Clyde Earnscleugh Rugby Club pendant 27 ans, dont 13 ans en tant que trésorier et trois ans en tant que président.

Il a aidé à introduire le canoë-polo dans la région, a été trésorier du White Water Club pendant 11 ans et a contribué à travailler avec le Central Otago White Water Club pour obtenir le consentement des ressources pour le parc aquatique Hawea.

Il a également été trésorier du Central Otago Multisport Club de 2006 à 2013 et est le président sortant du Central Otago Racing Club.

En tant que membre du comité des loisirs et de la réserve de Clyde de 1989 à 2010, il a contribué à l’établissement de Clyde Bar and Garden en 1994 pour favoriser la croissance de la communauté et a été président de 2001 à 2003.

M. Lepper a été nommé à la New Zealand Conservation Authority en 2017.

Avis Janett Ann Rishworth
Pour les services aux femmes

Avis Rishworth est « absolument stupéfait » après avoir reçu un ONZM pour ses services aux femmes.

« C’est une grande reconnaissance de la part de la communauté. »

Mme Rishworth (64 ans) est au service de la Fédération néo-zélandaise des instituts féminins (NZFWI) aux niveaux local et national depuis plus de 45 ans.

Après avoir rejoint le Tuapeka Mouth Women Institute en 1974, elle a été immédiatement élue au comité et a occupé des postes de présidente, de secrétaire, de trésorière et de déléguée à la conférence nationale.

En 1986, elle a été élue à la Fédération des instituts féminins de South Otago et a servi un mandat de quatre ans comme présidente.

Elle a ensuite été élue au comité exécutif national du NZFWI, où elle a présidé le comité de l’éducation avant de devenir vice-présidente et présidente (2002-2006).

Pendant ce temps, elle a été représentante de l’Institut des femmes des Nations Unies en Nouvelle-Zélande, membre du comité du centenaire de la NZFWI et représentante de la fédération auprès du Conseil national des femmes.

Elle a également été présidente du Barbara Wood Trust, administratrice d’Otago Rural Support Trust (2008 à 2018), secrétaire du comité d’organisation de Century Farms New Zealand (2008 à 2017) et conseillère à vie de Mealing Estate Trusts.

James (Jim) Ronald Tomlin
Dunedin
Pour les services à l’éducation artistique

Pendant plus de quatre décennies, Jim Tomlin a été à l’avant-garde de l’éducation artistique en Nouvelle-Zélande.

Cet engagement est désormais reconnu par une ONZM pour les services à l’éducation artistique.

« Je suis très heureux et choqué par cet honneur.

« C’est une belle surprise à la fin d’une longue carrière. »

M. Tomlin (79 ans) a dirigé la Dunedin School of Art pendant 24 ans, jusqu’en 2000. Pendant son mandat, il a changé la façon dont le sujet artistique était perçu, reconnu et enseigné en Nouvelle-Zélande.

À l’époque, les diplômes étaient les seuls diplômes de l’enseignement supérieur offerts, mais ses efforts et son plaidoyer ont conduit à la création des premiers diplômes et des diplômes de troisième cycle dans le domaine des beaux-arts.

Il a présenté des articles académiques sur l’éducation artistique lors de dizaines de conférences en Australie et en Nouvelle-Zélande, et ses œuvres ont été exposées dans près de 40 galeries.

Pendant près de 10 ans, il a été membre du comité de planification stratégique des arts visuels et du spectacle de l’Autorité des qualifications de la Nouvelle-Zélande, du comité de révision du programme universitaire d’art et de l’association internationale de l’art de l’Unesco.

M. Tomlin est également administrateur de la Beeby Foundation for Visual Arts Education et membre élu de la Royal Society of Arts de Londres.

Dr Brian Lindsay Turner
Oturehua
Pour les services de littérature et de poésie

Les mots sont la spécialité de Brian Turner et il n’y a probablement pas de meilleur endroit pour mettre le stylo sur papier que dans le contexte accidenté de Central Otago.

Ses œuvres vont de la poésie, des livres non romanesques, des scénarios télévisés, des articles et des chroniques, et il n’est pas étranger aux distinctions, ayant été récompensé par certains des meilleurs prix de littérature de la Nouvelle-Zélande au cours des 40 dernières années.

Il croyait que cet honneur l’emportait sur tous.

« Je suis surpris et c’est humiliant, ce n’est pas quelque chose que j’aurais pensé recevoir.

« Mais être écrivain est une condition et vous ne pouvez pas faire grand-chose. »

Le Dr Turner a écrit des biographies sur Sir Colin Meads, Anton Oliver, Glenn Turner et Josh Kronfeld.

Il a publié treize recueils de poésie, plus récemment Selected Poems en 2019.

Ses collections Beyond et Just This ont remporté le New Zealand Book Award for Poetry en 1993 et ​​2010 respectivement.

Il a été membre fondateur puis président de la Central Otago Environmental Society. Ses livres les plus vendus Into the Wider World (2009) et Elemental (2012) se concentrent sur l’environnement naturel de la Nouvelle-Zélande.

Il a reçu la bourse Robert Burns de l’Université d’Otago en 1984 et a été poète lauréat néo-zélandais de Te Mata Estate de 2003 à 2005.

Ses nombreux prix comprennent également le Prix du Premier ministre pour la réalisation littéraire en poésie en 2009, le Lauris Edmond Memorial Award for Poetry 2009, le JC Reid Memorial Prize en 1985 et le Commonwealth Poetry Prize 1979.

Le Dr Turner a reçu un doctorat honorifique de l’Université d’Otago en 2011.

Ani Patene Gazala Wainui, JP
Invercargill
Pour les services d’enseignement de la langue maorie

Ani Wainui, éducatrice maori expérimentée d’Invercargill te reo, ne tarde pas à souligner que son honneur ONZM reflète un effort beaucoup plus large que le sien.

« Ce n’est pas juste la reconnaissance de ce que j’ai fait, mais beaucoup de gens derrière moi », a déclaré Mme Wainui.

Elle avait gagné un honneur, après avoir « travaillé en dehors de la place », grâce à des approches pédagogiques innovantes.

« Si vous êtes passionné par quelque chose, vous y allez – c’est aussi simple que cela. »

Mme Wainui a contribué pendant 55 ans à enseigner le maori aux élèves des écoles maoris ordinaires et kura kaupapa.

Elle a été la première enseignante itinérante des Maoris à Southland, encourageant l’introduction de la langue maorie dans les écoles primaires ordinaires dans les années 1970.

Elle a enseigné le maori au lycée Cargill à Invercargill jusqu’en 1989, puis a formé, à Murihiku Marae, le deuxième Kura Kaupapa maori de l’île du Sud.

Elle a été directrice de Te Wharekura o Arowhenua pendant 28 ans jusqu’en 2017 – une période pendant laquelle elle a supervisé la croissance du nombre de 35 étudiants, initialement, à 160 lorsqu’elle a pris sa retraite.

Elle a également présidé Te Runanga Nui o nga Kura Kaupapa maori Te Aho Matua o Aotearoa, l’organisme national représentant Te Aho Matua Kura Kaupapa Maori.

Mme Wainui est archidiacre dans l’église anglicane, Te Hui Amorangi o Te Waipounamu.

Joan Frances Harnett-Kindley
Wanaka
Pour les services au netball et à l’industrie immobilière

Joan Harnett-Kindley, précédemment nommée joueuse de rêve du netball néo-zélandais du siècle, est également « extrêmement honorée » de se voir décerner un ONZM.

« J’ai eu la chance de réaliser tout ce que je me suis proposé de faire à la fois dans ma carrière sportive et professionnelle », a-t-elle déclaré.

« J’ai adoré la compétition et les deux », a-t-elle déclaré, ajoutant que sa vie avait été « très remplie ».

Mme Harnett-Kindley vit maintenant à Wanaka.

Dans les années 1960, elle était capitaine de netball néo-zélandaise et attaquante au but, et a tiré sur la Nouvelle-Zélande pour sa première victoire au championnat du monde en 1964.

Elle a été nommée joueuse de rêve du netball néo-zélandais du siècle lors du dîner du 75e anniversaire de l’organisation en 2000.

Elle a disputé plus de 100 matchs avec les Silver Ferns (1963-1974), dont 26 matchs dans trois Coupes du monde, et a été intronisée au Temple de la renommée sportive de Nouvelle-Zélande en 1990.

Membre du comité exécutif de Canterbury-Westland District Real Estate pendant 12 ans, elle a été présidente des comités des districts de Canterbury-Westland et d’Otago pendant deux ans, la première femme nommée au Conseil immobilier et la première femme récompensée par les deux. une bourse et une adhésion à vie au Real Estate Institute of New Zealand.

MNZM

Patricia Gweneith Broad QSM
Dunedin
Pour les services de gymnastique

Près de 30 ans après avoir reçu une Médaille du service de la Reine pour services communautaires, Patricia Broad a reçu un autre honneur – un MNZM pour ses services à la gymnastique.

Agée de 89 ans, elle pratique la gymnastique depuis 55 ans, période pendant laquelle elle a créé le club de gymnastique de Sainte-Bernadette et en est l’entraîneur-chef depuis 1964.

« Je me sens heureux et surpris que les gens aient pensé à mettre en nomination, et je suis content pour le sport parce qu’il obtient une certaine reconnaissance. »

Mme Broad a contribué à tous les aspects de l’administration du club, elle continue de coacher cinq jours par semaine sur une base volontaire et le club organise des compétitions tout au long de l’année pour les gymnastes de la région.

Elle a été entraîneure à de nombreux niveaux, depuis les élèves de la maternelle de l’école St Bernadette jusqu’à un certain nombre de représentants d’Otago participant aux championnats de Nouvelle-Zélande de gymnastique.

Elle est juge pour Gymnastique Nouvelle-Zélande depuis 1977 et a obtenu sa qualification de juge internationale en 2006.

Jusqu’à récemment, elle jugeait régulièrement des compétitions nationales depuis plus de 25 ans.

Mme Broad continue de juger chaque année de nombreuses compétitions sur l’île du Sud.

Pour son dévouement à la gymnastique, elle a reçu un Kiwibank Local Hero Award en 2014.

John McGregor Buchanan
Dunedin
Pour les services à la musique

Le chef d’orchestre et musicien de Central Otago, John Buchanan, est « assez étonné » et humilié par son inclusion dans les honneurs d’anniversaire de la Reine de cette année.

« Ce n’est pas quelque chose que vous pouvez faire pour vous-même. C’est quelque chose que les autres font pour vous.

« C’est ce qui est si humble – que les gens mettent toute cette énergie dans la collecte des informations et la rédaction des lettres. »

Âgé de 74 ans, qui vit maintenant à Dunedin, il a dirigé les Wanaka Singers (1995-2003), le Central Otago Regional Orchestra (1999-2008), créé et dirigé le Central Otago Regional Choir (2004-2018) et dirigé spectacles pour la communauté Wanaka et la Alexandra Musical Society.

M. Buchanan a également dirigé le Roxburgh Pioneer Energy Brass Band, remportant les prix du championnat de Nouvelle-Zélande en 2017 et 2018.

Il a également été directeur musical du chœur Dunstanza du Dunstan High School à partir de 2006.

Sous sa direction, la chorale a remporté le Maori Performance Award au Big Sing Finale 2017 et une médaille d’argent au Festival international de musique de Sydney, en 2018.

Il est trésorier de la section Otago de la Fédération chorale de Nouvelle-Zélande et, en 2019, il a dirigé l’initiative Cadenza de la fédération, qui a élargi l’inclusion des chorales scolaires participant à un concours choral national.

Dr David Osborne Crerar
Dunedin
Pour les services d’alpinisme et de loisirs de plein air

Un ancien coroner de Dunedin qui a apporté une contribution importante à l’alpinisme et à l’amélioration de la sécurité des loisirs de plein air a été reconnu.

David Crerar a été nommé membre de l’Ordre du mérite de la Nouvelle-Zélande pour ses services d’alpinisme et de loisirs de plein air.

« J’ai été flatté d’apprendre que mon nom avait été considéré comme un honneur d’anniversaire du Queens », a-t-il déclaré.

« Mon intérêt pour le tramping et l’alpinisme m’a permis de me concentrer sur des aspects spécifiques de la sécurité de ces passe-temps et je suis heureux de constater que mes efforts n’ont pas été oubliés et appréciés. »

M. Crerar a passé 37 ans comme coroner pour North Canterbury, Otago et Southland et a appliqué son expérience de l’alpinisme à son travail.

Il a aidé à mettre en place des réformes importantes de la gestion et de la sécurité de l’alpinisme dans tout le pays, notamment l’amélioration de la signalisation, la fermeture des pistes saisonnières et la gestion des services en hiver.

Il était officier responsable de la Scott Base et responsable de la sécurité du programme néo-zélandais en Antarctique.

Il est membre du Canterbury Mountaineering Club depuis 1965, dont du temps comme secrétaire et trésorier.

« J’ai été impliqué dans de nombreux aspects pour essayer de faire en sorte que notre société devienne plus sûre au fil des ans », a-t-il déclaré.

En tant qu’ancien vice-président du Mountain Safety Council, il a conseillé le ministère de la Conservation sur l’amélioration de la sécurité et de la gestion du passage à niveau de Tongariro.

Graham Peter Jackson
Frankton
Pour les services à l’industrie et aux entreprises

Un plombier qui est devenu un défenseur de premier plan de la sécurité aquatique dans le monde a d’abord pensé que son honneur de la part de la Reine était un courrier indésirable.

Graham Peter Jackson, connu sous le nom de Peter, a été « humilié » d’être présenté par ses collègues, une fois qu’il avait réalisé que c’était authentique.

« Ma femme fait partie intégrante de notre entreprise, c’était agréable de penser qu’en tant que famille, nous allions être reconnus. »

M. Jackson a suivi son père dans le commerce familial, Jackson Plumbing, et en 45 ans, a formé environ 80 apprentis, avant de vendre l’entreprise il y a cinq ans.

Au cours de deux périodes avec le Plumbers, Gasfitters and Drainlayers Board de la Nouvelle-Zélande, M. Jackson a joué un rôle clé dans l’élaboration des réglementations commerciales et a été président.

Depuis 2010, il est membre du conseil d’administration et président de Site Safe New Zealand et est actuellement président de Industry Connection for Excellence.

Il a été impliqué avec l’Apprenticeship Training Trust, le Southern Institute of Technology et la Business Mentor Organization. Il est membre agréé du New Zealand Institute of Directors et représentant néo-zélandais au Conseil mondial de la plomberie.

Muriel Naomi Te Huikau Johnstone
Riverton
Pour les services aux Maoris et la conservation

Expert en noms de lieux Ngai Tahu, whakapapa, traditions et histoire, Muriel Johnstone s’est d’abord sentie timide à propos de son honneur MNZM, mais elle a été encouragée par cela.

« Cela renforce cependant ma détermination à continuer à partager ces enseignements aussi longtemps que je le peux », a déclaré Mme Johnstone.

Elle a consacré plus de 40 ans à son iwi, runanga et communauté, et est bien informée dans les histoires iwi, partage des conseils whakapapa, et est un ardent défenseur de l’environnement et de Rongoa Maori, la guérison traditionnelle maorie.

Elle a été l’une des principales informatrices du sud des noms de lieux maoris à Murihiku et Fiordland pour le projet de cartographie culturelle Ngai Tahu Ka Huru Manu.

Elle a représenté Te Runanga o Oraka-Aparima et Ngai Tahu au sein de nombreux conseils de gouvernance et préside le comité de gestion de Taramea.

Kaumatua (aînée) respectée et commissaire aux audiences de la RMA accréditée par le ministère de l’Environnement, elle a siégé pendant 15 ans aux Guardians of Lakes Manapouri, Monowai et Te Anau, au Southland Conservation Board (2005-2009), et en a été membre. de Kaitiaki Roopu o Murihiku du ministère de la Conservation depuis près de 20 ans.

Dr Priscilla Muriel (Cilla) McQueen
Bluffer
Pour des services de poète

La poète Cilla McQueen a été laissée humble par la reconnaissance de son anniversaire de la reine et pense que c’est bon non seulement pour elle, mais aussi pour les arts et son bloc-maison de Bluff.

Elle est un poète distingué depuis le début des années 80, a écrit 15 volumes de poésie, a remporté le prix du livre de Nouvelle-Zélande pour la poésie à trois reprises et a été lauréate du poète néo-zélandais entre 2009 et 2011.

« Cela me rend très heureux et me fait me sentir très honoré.

« C’est vraiment une affaire de volontariat d’être poète, c’est un travail difficile … et c’est bien que quelqu’un l’ait remarqué. »

Elle a déclaré qu’être poète lauréat était en soi un immense honneur, le prix MNZM était une surprise, bien que bonne.

Le Dr McQueen écrit principalement sur les régions d’Otago et de Southland, avec un accent particulier sur les paysages, les gens et l’histoire. Elle se porte souvent volontaire pour donner des lectures de sa poésie dans les écoles et les centres communautaires de la Nouvelle-Zélande. Elle a été boursière Robert Burns de l’Université d’Otago et a reçu un doctorat honorifique de l’université en 2008. En 2010, le Dr McQueen a reçu le Prix du Premier ministre pour ses réalisations littéraires.

M. Desmond Gerard Minehan
Cromwell
Pour les services d’incendie et d’urgence en Nouvelle-Zélande

Bien qu’il soit impliqué dans les pompiers depuis plus de 50 ans, Desmond Minehan dit qu’un honneur d’anniversaire de la reine est sorti « du ciel ».

Il a fait ses débuts au service lorsqu’il a commencé sa carrière forestière en 1971 sur la côte ouest, car cela faisait partie de ses fonctions.

Il a contribué de manière significative à l’amélioration de la gestion et de la gouvernance des incendies et des urgences dans la région de Southland après y avoir déménagé en 1975. Il a également joué un rôle déterminant dans la fusion des responsabilités en matière d’incendie en milieu rural des principales sociétés forestières pour former la Southern Plantations Rural Fire Authority ( SPRFA). Il a été président du conseil d’administration de la SPRFA de 2000 à 2003. En 2003, il a dirigé des discussions pour convaincre le ministère de la Conservation et le gouvernement local de fusionner avec la SPRFA dans Southland et dans certaines parties d’Otago, pour finalement former la Southern Rural Fire Authority (SRFA). Il a été président du conseil d’administration de la SRFA de 2009 à 2016, menant à la formation de Fire and Emergency New Zealand.

M. Minehan a dit qu’il était humilié par l’honneur.

« Vous faites des choses pour les faire – pas pour la reconnaissance. C’est un vrai privilège et un véritable honneur de m’avoir accordé. Mais cela revient aussi aux gens et à tous les gens sur le terrain avec moi. »

Dr Vincent James Peterson
Timaru
Pour les services à la profession vétérinaire

Une demi-décennie de service à la profession vétérinaire a valu à Vince Peterson de Timaru l’honneur de l’anniversaire de la reine.

Le Dr Peterson (79 ans) a travaillé comme vétérinaire pendant près de 40 ans à Hokitika et à Geraldine, et était parfois le seul vétérinaire de la côte ouest.

Il a dit qu’il était « surpris et étonné » lorsqu’il a appris qu’il était devenu membre de l’Ordre du mérite de la Nouvelle-Zélande.

« Si vous regardez autour du monde, il y a beaucoup de gens qui font beaucoup de choses qui ne sont pas reconnues, c’est pourquoi je dis que j’ai été surpris. »

Lorsqu’il a quitté l’université, il avait seulement l’intention de devenir praticien, mais a assumé divers rôles dans l’industrie au cours de sa carrière.

En 1994, il est devenu membre du conseil d’administration de la Veterinary Professional Insurance Society (VPIS) et a été président de 1998 à 2016.

Il a également été membre du conseil d’administration de la New Zealand Veterinary Association pendant quatre ans et a reçu le prix du président de l’association en 2009.

Il a aidé d’autres vétérinaires au fil des ans, notamment en les éduquant et en les défendant en cas de besoin.

Le Dr Peterson a également contribué directement à des changements positifs dans le système de plaintes du Conseil vétérinaire.

Noel John Henry Sheat
Palmerston
Pour les services de labour et la communauté

Un fidèle de la communauté de Palmerston a été choqué d’apprendre qu’il recevait un honneur d’anniversaire de la reine.

Noel Sheat (80 ans) a été nommé membre de l’Ordre du mérite de la Nouvelle-Zélande pour les services rendus aux labours et à la communauté.

« C’est une de ces choses auxquelles vous ne vous attendez jamais, c’était un peu une surprise », a-t-il déclaré.

Il n’aurait pas pu réaliser ce qu’il avait sans le soutien de sa famille, a-t-il dit.

M. Sheat travaille avec la New Zealand Plough Association depuis plus de 50 ans.

Au départ impliqué comme concurrent, il a depuis occupé divers postes de direction, dont quatre ans comme secrétaire.

Il est devenu mécène de l’association en 2019.

Il a participé à 19 championnats de labour de Nouvelle-Zélande et à quatre championnats du monde de labour.

Il a organisé quatre championnats de labour néo-zélandais et a été le président organisateur des championnats du monde de labour 2010 qui se sont tenus à Methven.

Il a reçu la médaille de la Royal Agricultural Society of New Zealand pour l’excellence en agriculture en 2017.

En plus de ses réalisations en labour, il est membre de la Palmerston Masonic Lodge depuis 38 ans, membre du Lions Club de Palmerston depuis 40 ans et trésorier du East Otago Vintage Machinery Museum à Palmerston depuis 25 ans.

M. Sheat a aidé à établir le projet Goodwood Water Scheme en 1960.

Dianne Judith Smeehuyzen JP
Dunedin
Pour les services aux fanfares

Quand Dianne Smeehuyzen a appris qu’elle devait recevoir un MNZM pour des services aux fanfares, c’était tellement inattendu, a-t-elle pleuré.

« J’ai fondu en larmes. J’étais tellement ravi. »

Bien que larmoyante, elle était humble à propos de l’honneur, affirmant que de nombreuses personnes avaient investi beaucoup de temps pour l’aider à réussir, y compris son défunt père, et pensaient que l’honneur était également en partie le leur.

Mlle Smeehuyzen (63 ans) a rejoint son premier groupe de cuivres à l’âge de 10 ans et a continué à être impliquée avec six groupes différents en tant que joueuse ou administratrice au cours des 50 dernières années.

Elle a également été trésorière de la Canterbury Provincial Brass Band Association et vice-présidente et présidente d’Otago and Southland Brass Band Association.

Après avoir été élue au bureau national de la Brass Band Association of New Zealand (BBANZ) en 2001, elle est devenue la première femme présidente de l’association (2006-2012).

Dans ces rôles, elle a organisé et supervisé de nombreux concours nationaux et provinciaux, camps de jeunes et réunions.

Elle a également été coordinatrice du projet d’histoire orale BBANZ et fait toujours partie de l’équipe.

Pour ses services à l’association, elle a été nommée membre à vie de BBANZ en 2014.

QSM

Ronald John David (John) Lamont
Wanaka
Pour les services à l’aviation

John Lamont a été le moteur du salon aéronautique Warbirds Over Wanaka et est l’un des pilotes d’oiseaux de guerre les plus expérimentés de Nouvelle-Zélande.

M. Lamont s’est joint à la Royal New Zealand Air Force (RNZAF) avant ses 30 ans de carrière en tant que pilote professionnel.

Il a participé au premier spectacle aérien de Warbirds Over Wanaka en 1988 et est l’un des deux seuls pilotes à avoir participé à chaque spectacle depuis.

Il a consacré d’innombrables heures de son temps à l’organisation et au déroulement de l’événement au cours des 22 dernières années.

En tant que pilote en chef de la Fighter Collection basée à Wanaka, il a établi et mis en œuvre des normes de pilotage d’avions rares et restaurés qui ont été adoptées dans tout le pays.

Il a participé à des spectacles aériens au Royaume-Uni, en France, en Belgique, en Suisse, en Allemagne, en Pologne, au Danemark, en Australie et aux États-Unis.

Il a été invité à diriger le vol du 50e anniversaire des Red Checkers de la Royal New Zealand Air Force au-dessus de Christchurch en 2017.

M. Lamont a volontairement été instructeur pour la New Zealand Warbirds Association au cours des 40 dernières années, est membre du conseil d’administration de la New Zealand Airshows Association et est actuellement responsable des incidents pour Wanaka Search and Rescue.

M. Lamont a déclaré qu’il était « stupéfait » de se voir décerner le prix, mais qu’il a eu beaucoup de chance d’avoir été impliqué dans l’aviation et, en particulier, Warbirds Over Wanaka, son grand groupe de personnes et l’organisation.

Il a dit qu’il était fasciné par les avions depuis l’âge de quatre ans lorsque sa famille a déménagé à Blenheim et qu’il n’était pas très loin de l’aérodrome d’Omaka.

« J’ai vu des avions survoler tout le temps, et à partir de là, j’ai été accroché », a-t-il déclaré.

Richard Alexander Scadden
Granité
Pour les services à la communauté

Après près de 50 ans de service auprès de divers organismes communautaires de Granity et de Buller, Richard Scadden est ravi d’être reconnu par ses concitoyens.

Depuis 1972, M. Scadden (84 ans) est un membre actif de Freemasons New Zealand, où il a occupé plusieurs postes élevés et lancé un programme de soutien pour le West Coast Helicopter Rescue Service.

Au fil des ans, il a également été un collecteur de fonds actif pour plusieurs autres organisations de la communauté.

M. Scadden s’est porté volontaire pour l’Association scoute de Nouvelle-Zélande pendant 20 ans et a été commissaire de district de Wellington East pendant trois ans.

Il a été membre du comité d’embellissement de Granity pendant 19 ans, président du South Granity Water Board pendant sept ans, bénévole du Buller Citizens Advice Bureau pendant 23 ans, et membre du Granity Reserve Board pendant 10 ans, au cours desquels il a été trésorier et président.

Il a également été membre de la Northern Buller Communities Society Inc pendant 26 ans, y compris à titre de vice-président, et reste membre exécutif.

M. Scadden est impliqué dans la Westport RSA depuis 24 ans, où il est secrétaire de sous-branche et continue d’organiser à la fois le Granity Dawn Parade et le Waimangaroa Community Service.

« C’est un honneur d’être reconnu par la communauté que j’ai servie », a-t-il déclaré.

M. Stuart John Lewis Thorne
Wanaka
Pour les services de conservation et de recherche et sauvetage

Stuart Thorne a été impliqué dans la conservation toute sa vie et a contribué à la recherche et au sauvetage et aux loisirs de plein air pendant 50 ans.

Il a travaillé avec le Department of Lands and Survey et a commencé une carrière de 40 ans avec le Department of Conservation en tant que garde forestier à Mt Cook.

Il a dit que ce sont les montagnes qui l’ont attiré là-bas et l’ont motivé à s’impliquer dans la conservation.

M. Thorne a ensuite déménagé à Wanaka où il a obtenu des résultats exceptionnels dans l’éradication de Lagarosiphon major du lac Wanaka.

Il a aidé à réintroduire le weka chamois dans les îles du lac Wanaka en 2001 et le merle de l’île du Sud dans la vallée de Matukituki Ouest en 2008.

Pendant des années, M. Thorne a été bénévole pour le Matukituki Charitable Trust et le ministère de la Conservation des programmes de piégeage et de surveillance, et pendant de nombreux étés a été gardien de cabane dans le parc national du mont Aspiring.

De 1984 à 2014, M. Thorne a également été conseiller de police en recherche et sauvetage dans la région de Wanaka et a participé à plus de 150 missions de recherche et sauvetage.

Il a joué un rôle déterminant dans la création du Upper Clutha Tramping Club et s’est porté volontaire pour Te Kakano, qui replante des arbres indigènes dans la région d’Upper Clutha.

M. Thorne a été membre du Conseil néo-zélandais de la sécurité en montagne pendant 29 ans, dont un mandat de président.

Il a également été président de Wanaka Jaycees, secrétaire du Wanaka Lions Club et chef de groupe des Wanaka Venturer Scouts.

M. Thorne a dit qu’il était « ravi » de recevoir le prix mais a souligné que tous les bons résultats dans les projets de conservation et de recherche et sauvetage auxquels il était impliqué étaient toujours le résultat d’un effort d’équipe.

Myra Jill (Billie) Tohill
Alexandra
Pour les services à la communauté

Les poneys, les enfants et la musique ont joué un grand rôle dans la vie de Billie Tohill.

Mme Tohill se rappelait avoir grandi dans un verger d’Earnscleugh mais « les chevaux étaient toujours mon truc ».

Elle est devenue membre du Central Otago Pony Club en 1957 et a été l’instructrice en chef du club de 1985 à 2001.

Elle a fondé le Clyde Pony Club en 1963 et, depuis 2002, elle est commissaire de district du poney club.

Elle croit qu’il est important que les enfants prennent soin d’un animal de compagnie.

« La plupart des enfants adorent leur poney. »

Mme Tohill fait partie du Clyde Theatre Group depuis 1947 et est directrice musicale de divers spectacles pour la Alexandra Musical Society depuis 1979.

Elle a particulièrement apprécié les productions théâtrales pour enfants telles que Blanche-Neige et Pinocchio.

Mme Tohill est organiste pour l’église Saint-Jean-Baptiste d’Alexandra depuis 60 ans et, depuis 24 ans, elle est l’organisatrice clé et la directrice musicale de l’événement senior queen Alexandra Blossom Festival.

Au cours des 15 dernières années, elle a fourni une thérapie musicale aux personnes ayant une déficience intellectuelle.

Mme Tohill est membre honoraire à vie du Clyde-Alexandra RSA et membre à vie du Clyde Pony Club, du Central Otago Pony Club et du Clyde Theatre Group.

Malcolm Alan Walker
Winton
Pour les services au sport et à l’éducation

Lorsque Malcolm Walker a appris qu’il recevait un QSM aux honneurs d’anniversaire de la reine, il a pensé que quelqu’un lui tirait la jambe.

« Pour être tout à fait honnête, je pensais que c’était une blague.

« Je me sens gêné à ce sujet parce que je suis dans une région fantastique ici et j’ai travaillé avec tant de personnes formidables au sein de comités qui m’ont aidé dans toutes mes activités. »

Agé de 65 ans, il a enseigné dans le centre de Southland pendant plus de 35 ans, dont 23 ans en tant que directeur de l’école de Limehills, et a siégé à divers comités axés sur l’éducation, notamment le Regional Principal Support Network et le Deep Cove Hostel Trust. Sous-comité de l’éducation en tant que président.

M. Walker a également été membre de l’Association sportive des écoles primaires centrales, entraîneur de cricket scolaire pendant plus de 40 ans, bénévole au Central Western Cricket Club, membre du comité d’athlétisme des écoles primaires de Southland, et a entraîné et organisé divers clubs, écoles et sports représentatifs. équipes de rugby, touch et basket.

Pour son rôle d’entraîneur, il a remporté le prix d’entraîneur bénévole de l’année de la Nouvelle-Zélande et le prix d’entraîneur bénévole de l’année de Southland en 2001.

Il a contribué à la collecte de fonds pour le skate park de Winton, la création de la piscine de Limehills et a été membre fondateur du Central Southland Squash Club.

Article Similaire
Latest Posts from AUDIKO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *