un stéthoscope sur une pile de billets en euros, illustrant le concept de l'industrie des soins de santé

Les conditions d’accès aux soins de santé en France sont un enjeu de rupture pour beaucoup, notamment les retraités, pour déterminer s’ils continuent ou non à vivre en France

Les expatriés qui travaillent en France et paient des charges sociales ont droit au même accès aux soins que les Français. 70% de leurs frais médicaux sont payés par l’État et ils peuvent acheter une police complémentaire pour couvrir le reste. Les personnes à très faible revenu peuvent demander le CMU complémentaire qui couvre tous les frais médicaux et ceux qui ont une maladie chronique reçoivent également des soins de santé gratuits.

Les retraités retraités bénéficiant d’une pension britannique ou d’autres avantages exportables avaient auparavant droit à des soins de santé publics payés par le Royaume-Uni transférés en France au moyen d’un certificat S1. Mais qu’advient-il maintenant de leur accès aux soins de santé en France?

Pendant la période de transition, le gouvernement a indiqué que l’accès actuel aux soins de santé resterait le même tant que le bénéficiaire demeurerait résident en France.

À partir de janvier 2021, il appartiendra peut-être au bénéficiaire de se procurer la couverture de soins de santé nécessaire pour demander un nouveau statut de résident pendant la période d’application de 6 mois. Le gouvernement britannique n’a fait une offre aux États membres de l’UE que pour maintenir les dispositions existantes en matière de soins de santé jusqu’au 31 décembre 2020. Le gouvernement français a à son tour indiqué que s’il n’y a pas d’accord, les titulaires de pensions britanniques avec un S1 qui résident en France avant le Brexit continueront avoir droit à des soins de santé pendant une période pouvant aller jusqu’à deux ans à compter de la date de sortie du Royaume-Uni de l’UE, à égalité avec les utilisateurs locaux de soins de santé.

Les droits à la santé liés à l’emploi en France ne devraient pas être affectés.

De plus, sans accord de type S1, les revenus de pensions (à l’exception des pensions du gouvernement) ne seraient plus exonérés de charges sociales qui varient en fonction des revenus. Si à la fois l’exonération des charges sociales et le financement du NHS sont perdus, il a été suggéré qu’il pourrait devenir moins cher pour les retraités de souscrire une assurance maladie privée qui vous exempterait des charges sociales, mais cela dépendrait des détails de l’accord de retrait, car il il est probable que des accords de réciprocité seront mis en place pour les retraités déjà installés en France.

Et rappelez-vous, si vous vivez en France depuis cinq ans, vous pouvez demander la résidence française qui vous donne accès à tous les mêmes droits et avantages que les citoyens français.

La carte CEAM (officiellement la carte E111) donne aux personnes voyageant en France pour de courts séjours le droit à une assistance médicale gratuite en cas de blessure ou d’urgence. Une fois que la Grande-Bretagne quittera l’UE, vous ne pourrez plus compter sur les CEAM délivrées par le Royaume-Uni, bien que le Royaume-Uni ait exprimé son intérêt à négocier le maintien de son adhésion au régime de la CEAM à l’avenir.

Visitez la zone Brexit pour en savoir plus

Cet article a été mis à jour en février 2020

Bannière Moneycorp

Article Similaire
Latest Posts from AUDIKO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *