Voici 10 questions et réponses sur ce qu’il faut savoir sur la nouvelle loi:

Au niveau le plus élémentaire, quoi de neuf?
La nouvelle loi permet aux automobilistes d’éliminer le mandat légal selon lequel les automobilistes achètent une couverture médicale illimitée sur leur police d’assurance automobile.

Depuis 1974, la loi du Michigan oblige les automobilistes à souscrire une couverture illimitée de protection contre les blessures corporelles (PIP) et à payer des frais annuels au fonds des dommages catastrophiques de l’État pour payer les soins à long terme des conducteurs et des passagers gravement blessés.

La nouvelle loi permet aux automobilistes de se retirer entièrement de la couverture PIP s’ils ont un régime d’assurance maladie qualifié qui couvre les blessures liées aux accidents de la route.

La nouvelle loi exige des réductions moyennes de 10 pour cent seulement de la portion PIP des primes d’assurance automobile pour les automobilistes qui continuent d’acheter des médicaments illimités; une réduction de 20 pour cent pour 500 000 $ de couverture PIP; une réduction de 35 pour cent pour 250 000 $ de couverture PIP; et une réduction de 45 pour cent des taux PIP pour une couverture de 50 000 $ pour certaines personnes sur Medicaid.

Il n’y a pas de réduction obligatoire pour les parties intégrale et collision ou dommages corporels des primes d’assurance automobile.

DIFS a déclaré que les économies moyennes à l’échelle de l’État pour la plupart des nouveaux plans dépassaient les exigences minimales.

Qu’est-ce qui est qualifié de plan de santé qualifié pour se retirer du PIP?
Les régimes de santé qualifiés sont définis par la loi comme un régime d’assurance maladie qui n’exclut ni ne limite la couverture des blessures liées aux accidents de la route et qui a une franchise annuelle de 6 000 $ ou moins.

Pour les personnes âgées, les parties A et B de Medicare couvriront les traitements médicaux pour les blessures liées aux accidents de la route, mais avec les limites normales de réadaptation que le programme d’assurance gouvernementale a pour d’autres types de blessures.

Pour les automobilistes bénéficiant d’un régime privé d’assurance maladie, cela dépendra de personne à personne et d’entreprise à entreprise. Ils devront vérifier auprès de leurs gestionnaires des ressources humaines et des avantages sociaux et obtenir une lettre ou un document confirmant que leur plan répond à l’exigence d’être un plan de santé qualifié aux fins de se retirer du PIP.

Les régimes ERISA autofinancés, qui sont réglementés par le gouvernement fédéral, peuvent ne pas inclure la couverture des soins médicaux pour les blessures liées aux accidents de la route, sauf si un employeur l’a spécifiquement ajouté.

Quicken Loans, dont le fondateur et président Dan Gilbert a joué un rôle moteur dans la réforme, a ajouté les blessures automobiles à ses prestations de soins de santé pour les employés, a déclaré le porte-parole de la société, Aaron Emerson.

« Il est prévu que cela permettra aux membres de notre équipe d’économiser jusqu’à 40 pour cent sur leurs primes », a déclaré Emerson dans un communiqué.
Les prestations accordées pour les accidents de la route dans la plupart des régimes d’assurance maladie ne sont pas les mêmes que les prestations PIP dans un régime sans faute.

La plupart des régimes de soins de santé parrainés par l’employeur ne couvrent pas la perte de salaire, les soins auxiliaires à domicile 24 heures sur 24 pour les automobilistes gravement blessés ou les modifications apportées à une maison ou à un véhicule personnel, comme le font les régimes PIP sans faute pour automobile.

Pour une personne gravement blessée dans un accident de voiture, le PIP couvre jusqu’à 85% de la perte de salaire en franchise d’impôt pendant trois ans.

Qu’arrive-t-il aux frais de 220 $ par véhicule pour blessures graves?
Si un automobiliste laisse tomber PIP illimité ou rétrograde à 500 000 $, 250 000 $ ou 50 000 $ de couverture, l’évaluation de 220 $ de la Michigan Catastrophic Claims Association disparaît. La MCCA paie les réclamations PIP dépassant 580 000 $.

La MCCA, une entité quasi-gouvernementale dont le conseil est composé de dirigeants du secteur de l’assurance, a fixé les frais de cette année à 100 $ par véhicule, ce qui se traduit par des économies estimées à 1 milliard de dollars pour les automobilistes.

Les économies de 10 $ par mois proviennent de la maîtrise des coûts des procédures médicales intégrée dans la nouvelle loi.

Quand verrai-je les économies réalisées?
La nouvelle loi entrera en vigueur jeudi, mais les économies ne se concrétiseront pas avant le début de la prochaine police d’assurance automobile de six mois d’un conducteur.

Cela peut commencer à tout moment, mais le conducteur doit demander à son agent d’assurance de rédiger une nouvelle police en vertu de la nouvelle loi, a déclaré le maire de Detroit Mike Duggan le mois dernier.

Sinon, les économies réalisées grâce à la nouvelle loi ne se concrétiseront pas tant que la politique du conducteur n’aura pas été renouvelée.

« Personne ne vient pour vous aider. Vous devez prendre l’initiative vous-même si vous voulez du changement », a déclaré Duggan le 18 juin lors d’une assemblée publique télévisée sur la loi de réforme de l’assurance automobile qu’il préconisait.

Comment les régulateurs de l’État garantiront-ils aux automobilistes des économies?
La nouvelle loi modifie le Michigan de ce que l’on appelle un état «classer et utiliser» où les assureurs déposaient leurs tarifs et pourraient immédiatement les facturer à un état «classer et approuver».

Le régime de réglementation «classer et approuver» donne au directeur du DIFS Fox plus de pouvoir pour rejeter les taux de prime s’ils ne sont pas justifiés sur le plan actuariel en fonction de l’historique des réclamations.

Pendant des années, le département des assurances de l’État n’a eu qu’un seul actuaire sous contrat pour surveiller un secteur de l’assurance de biens et de dommages de plusieurs milliards de dollars.

Le ministère a maintenant des contrats avec six cabinets d’actuaires privés pour examiner et examiner les dépôts de taux.

Cette loi a-t-elle accru la concurrence entre les assureurs?
Le Michigan a plus de 100 transporteurs autorisés à rédiger des politiques dans l’État.

DIFS a approuvé 14 nouveaux transporteurs pour vendre une assurance automobile dans l’État, bien que certains adoptent une approche attentiste avant de s’installer, a déclaré Fox.

Les nouveaux transporteurs devaient prouver qu’ils avaient les ressources financières nécessaires pour traiter les réclamations et répondre à d’autres exigences.

«Nous ne laissons pas simplement quiconque accrocher un bardeau et découvrir qu’il ne s’agit pas d’une entreprise saine et sauve», a déclaré Fox.

Le transporteur national le plus important qui a été autorisé à vendre de l’assurance automobile au Michigan est Liberty Mutual Personal Insurance Co.

Que se passe-t-il si j’épuise mes prestations PIP?
Dans la plupart des cas, l’assurance maladie personnelle agit comme un payeur secondaire, sous réserve des limites de couverture de chaque police.

Les détracteurs de la nouvelle loi préviennent que les conducteurs qui ont épuisé les plafonds à vie de leur assurance maladie pourraient faire face à une dette médicale personnelle ou à une réduction des soins pour des blessures graves, car ils ne seront plus éligibles au fonds des sinistres catastrophiques.

La nouvelle loi peut également conduire à davantage de poursuites intentées par des automobilistes blessés contre des conducteurs fautifs pour payer des prestations médicales supplémentaires lorsqu’un conducteur dépasse ses prestations PIP.

« Ils ont certainement le droit de vous attaquer d’abord pour voir si vous avez un revenu, des actifs ou une police (d’assurance) pour couvrir cela », a déclaré Fox.

La loi augmente la couverture minimale des dommages corporels de 20 000 $ par personne et 40 000 $ par accident à un minimum de 50 000 $ et 100 000 $ si un conducteur signe un formulaire reconnaissant les risques potentiels de responsabilité.

Sinon, les agents vendent des plans BI avec 250 000 $ par personne et 500 000 $ par accident et offrent des plans parapluie avec une couverture supplémentaire.

« Un agent qui vous dit d’une manière ou d’une autre que tout le monde devrait acheter X ou que tout le monde devrait acheter Y ne sert pas, dans mon esprit, vraiment le rôle de vous aider à faire le meilleur choix pour votre famille », a déclaré Fox. « Et vous devriez les pousser là-dessus … »



Source link

, , , , , , , , ,
Article Similaire
Latest Posts from AUDIKO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *