Michael Kempner
Michael Kempner

L’une des priorités les plus urgentes de la nouvelle administration Biden sera de lutter contre la pandémie de COVID et d’assurer la sécurité des soins de santé à des millions d’Américains. Ainsi, nous verrons probablement le président élu Biden utiliser son autorité exécutive pour faire avancer bon nombre de ses priorités en matière de santé très tôt dans son administration.

La question la plus immédiate sur laquelle le président élu a l’intention de se concentrer est la réponse du gouvernement fédéral au COVID-19. Le président élu Biden a déjà formé un conseil consultatif sur les coronavirus composé de professionnels de la santé et de scientifiques. Il a annoncé que les États-Unis réintégreraient l’Organisation mondiale de la santé dès son entrée en fonction.

Le président élu Biden a également présenté un plan national pour lutter contre le virus. En plus de s’assurer que les vaccins sont sûrs et efficaces, il prévoit de investir 25 milliards de dollars dans un plan de fabrication et de distribution de vaccins pour s’assurer que les vaccins sont distribués gratuitement à tous les Américains. Il travaille en étroite collaboration avec des scientifiques pour développer des stratégies visant à réduire les taux croissants d’infection et prévoit d’augmenter les tests, le traçage des contrats et la production d’EPI. Le président élu Biden prévoit également d’encourager tous les États à établir un mandat de masque et à créer un fonds fédéral renouvelable pour les gouvernements des États et locaux.

Le président élu Biden peut également utiliser son autorité pour rouvrir les marchés d’assurance de l’ACA aux non-assurés, restaurer les fonds pour la sensibilisation des inscriptions et financer temporairement plus de subventions. Alors qu’il aura besoin de l’approbation du Congrès pour certaines de ses propositions plus progressistes (comme une option publique et l’abaissement de l’éligibilité à Medicare de 65 à 60), il a la capacité de se débarrasser des dérogations de Medicaid et d’explorer des politiques pour encourager les gouverneurs à étendre Medicaid dans les États qui ne l’ont pas encore fait.

Le président élu Biden a déclaré que son objectif était de s’assurer qu’aucun Américain achetant une assurance sur le marché individuel ne paie plus de 8,5% de son revenu annuel en soins de santé. Il veut y parvenir en augmentant les subventions pour les bourses ACA et en augmentant le partage des coûts pour les franchises et les copay. Il prévoit également de supprimer l’interdiction de recevoir des subventions de change si votre employeur vous propose une couverture maladie abordable. Bien que cela soit d’une grande aide pour les patients, cela a le potentiel de déstabiliser l’assurance maladie fournie par l’employeur, car un grand nombre d’entre eux passeraient probablement de leurs régimes d’employeur aux échanges. Les opposants ont soutenu qu’à moins de modifier le mandat de l’employeur, cela augmenterait les dépenses du gouvernement fédéral et pourrait obliger les entreprises à payer des impôts plus élevés. Bien que peu probable, les opposants ont également fait valoir que cela a le potentiel d’amener les employeurs à cesser complètement d’offrir une couverture.

L’abrogation de l’ACA pourrait également avoir le potentiel d’être un problème majeur pour la nouvelle administration si cela devait se produire. Les partisans de l’ACA ont bon espoir, compte tenu des arguments oraux de la Cour suprême de cette semaine, qu’ils vont rompre la disposition du mandat mais, surtout, laisser cette loi critique en place. La Cour suprême ne rendra probablement pas sa décision avant juin. L’abrogation de l’ACA aurait des implications importantes, notamment l’élimination potentielle de l’assurance maladie pour jusqu’à 20 millions de personnes si les bénéficiaires de Medicaid sont inclus, ainsi que l’élimination des limites annuelles / à vie en dollars sur les prestations de santé essentielles, la fin de la couverture des personnes à charge jusqu’à l’âge. 23, et l’élimination des protections pour les conditions préexistantes.

Dernier point, mais non des moindres, le président élu Biden prévoit également de changer radicalement l’orientation de la Maison Blanche pour aborder la justice raciale et l’équité en santé, protéger les familles immigrées, sauvegarder la liberté de reproduction et travailler avec le Congrès pour résoudre les problèmes de facturation surprise et le coût croissant des médicaments d’ordonnance. La politique des soins de santé et de la santé connaîtra un changement majeur sous la nouvelle administration et sera probablement au centre des préoccupations au cours des quatre prochaines années.

***

Michael Kempner est le fondateur et PDG de MWWPR.



Source link

, , , , , ,
Article Similaire
Latest Posts from AUDIKO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *